• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Volailles : le comportement et les performances de production sont génétiquement liés

Réalisé sur des cailles japonaises issues de deux lignées divergentes selon les résultats d’un test de motivation sociale, ce travail a montré des corrélations génétiques significatives de caractéristiques comportementales avec certains caractères de production. Cette étude a ainsi mis en évidence la nécessité de prendre en compte les caractères comportementaux dans les procédures de sélection multicritère.

Cailles mâle et femelle.. © Inra, BEGUEY Alain
Par Sylvie André
Mis à jour le 01/09/2015
Publié le 01/09/2015

900 cailles japonaises issues d’un croisement de lignées sélectionnées sur caractère de motivation sociale ont été génotypées et phénotypées. Le choix de la caille comme espèce modèle en production avicole est lié à son cycle de reproduction rapide (la caille peut pondre dès l'âge de 7 semaines) et sa forte production d’œufs.

Des corrélations génétiques à prendre en compte dans les programmes de sélection

Des corrélations génétiques sont mises en évidence entre les caractères comportementaux eux-mêmes, par exemple entre réaction émotionnelle à un objet inconnu et comportement sexuel ou agressivité. Mais il existe également des corrélations génétiques entre caractères comportementaux et caractères de production : ainsi une forte réactivité émotionnelle (mesurée par la durée d’immobilité tonique) est corrélée à des poids plus élevés à certains âges et des pontes retardées. De même, une motivation sexuelle forte ou un comportement agressif, sont corrélés à une ponte plus précoce et plus importante.
Ces résultats éclairent sous un nouveau jour les relations complexes entre caractères comportementaux et caractères de production. Ils montrent que les programmes de sélection essentiellement basés sur les caractères de production, doivent prendre en compte les caractères comportementaux afin d’éviter le risque de co-sélection de caractères néfastes au bien-être animal, telle une tendance à l’agressivité par exemple.

Une cartographie génétique proche de celle de la poule

Parallèlement aux études de corrélations, ce travail a permis de construire la première carte génétique  (de moyenne densité) de la caille, à l’aide de marqueurs dits SNP*  qui permettent de « baliser » le génome. Cette carte montre une bonne conservation de l’alignement  des séquences au sein des chromosomes entre la caille et la poule.

Identification de 45 QTL liés à des paramètres de comportement et de production

Ces travaux ont permis de détecter des régions chromosomiques (locus) qui présentent une variabilité corrélée à celle d’un caractère quantitatif donné, ce qu'on appelle des  QTL**.
Ont ainsi été détectés 23 QTL pour des caractères comportementaux (motivation sociale, réponse à l’isolement social, réponses de peur, traits des comportements sexuel et agressif), ainsi que 22 QTL liés à des caractères de production (poids, âge à l’entrée en ponte, etc…).

 

**QTL : Un QTL (Quantitative trait Locus) est une région chromosomique  associée à un caractère quantitatif. Elle peut comprendre de nombreux gènes.

*SNP (Single Nucleotide Polymorphism) : Mutation ponctuelle isolée .Polymorphisme d'un seul nucléotide (polymorphisme nucléotidique) qui sert de marqueur, de « balise » dans le génome.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage, Génétique animale
Centre(s) associé(s) :
Val de Loire

Références

Recoquillay J, Leterrier C, Calandreau L, Bertin A, Pitel F, et al. (2013) Evidence of Phenotypic and Genetic Relationships between Sociality, Emotional Reactivity and Production Traits in Japanese Quail. PLoS ONE 8(12): e82157. doi:10.1371/journal.pone.0082157 

Recoquillay, J., Pitel, F., Arnould, C., Leroux, S., Dehais, P., et al. (2015) A medium density genetic map and QTL for behavioral and production traits in Japanese quail.BMC Genomics, 16, 1-12. doi : 10.1186/s12864-014-1210-9