• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Des critères simples pour évaluer les services de production des prairies permanentes

La composition en familles botaniques, le stade phénologique* et la teneur en matière sèche de l’herbe sont les variables communes qui expliquent la production de biomasse et la valeur nutritive des prairies permanentes aux différentes périodes de la saison.

Prairie permanente du marais poitevin dans une parcelle suivie dans le cadre d'un projet Casdar. © Inra
Par Sylvie André
Mis à jour le 25/01/2016
Publié le 07/01/2016

Afin de valoriser le rôle économique et environnemental des prairies permanentes dans les systèmes d’élevage, les services de production qu’elles fournissent doivent être mieux caractérisés. L’objectif de ce travail était d’évaluer dans quelle mesure les caractéristiques de la végétation permettent d’expliquer la production de biomasse et sa valeur nutritive sur un large gradient de conditions pédoclimatiques et de pratiques.

Un choix de variables appropriées

A partir des données et des échantillons d’herbe collectés sur une large gamme de prairies permanentes en France, deux types de modèles ont été testés pour prédire la production et la qualité des prairies : i) le premier inclut les types fonctionnels** des graminées, les proportions des familles botaniques et les variables climatiques et ii) le second utilise deux variables proxy***, la teneur en matière sèche de l’herbe et le stade moyen de développement phénologique, à la place des types fonctionnels de graminées.

Les données acquises sur 190 prairies permanentes étudiées pendant deux années à quatre périodes de l’année (au début et à la fin du printemps, et pendant les repousses d’été et d’automne) ont été analysées. La contribution des données climatiques est importante, en particulier pour expliquer la production et la qualité des repousses d’été et d’automne.

La composition en familles botaniques, le stade phénologique et la teneur en matière sèche de l’herbe sont les variables communes qui peuvent expliquer la production de biomasse et la qualité aux différentes périodes de la saison.

Une évaluation fiable de la production des prairies permanentes

Les traits de végétation et les paramètres climatiques expliquent environ 50% de la variabilité de la valeur nutritive et de 20 à 40% de celle de la production de biomasse des prairies permanentes. Les deux modèles sont interchangeables car ils donnent des résultats très proches. Ceci montre que des critères simples de végétation peuvent rendre compte du rôle de la composition botanique complexe des prairies permanentes sur leurs services de production. Sur cette base, et à partir des liens associant composition botanique et certains services environnementaux, une typologie des prairies permanentes françaises a été publiée en partenariat avec l’Institut de l’Elevage.

Une contribution à l’évaluation des services écosystémiques

Ces résultats contribuent au développement de modèles de prévision de la production de biomasse et de la valeur nutritive des prairies permanentes dans les démarches d’évaluation des services écosystémiques que ces surfaces fournissent à l’échelle du système d’élevage comme du territoire.

 

* La phénologie est l'étude de l'apparition d'événements périodiques (annuels le plus souvent) dans le monde vivant, déterminée par les variations saisonnières du climat.

** Cette typologie qui regroupe les graminées en 6 types décline les stratégies de croissance des plantes (capture ou conservation de ressources), leur phénologie (précoce ou tardive), leur capacité à accumuler la biomasse, leur fréquence d’utilisation et leur valeur alimentaire.

***Variables d’approximation, de substitution

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Département(s) associé(s) :
Physiologie animale et systèmes d’élevage
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes

Références

Michaud A., Plantureux S., Pottier E. and Baumont R., 2015. Links between functional composition, biomass production and forage quality in permanent grasslands over a broad gradient of conditions Journal of Agricultural Science, 153, 891-906. doi:10.1017/S0021859614000653
Rossignol, N., Andueza, D., Carrère, P., Cruz, P., Duru, M., Fiorelli, J.-L., Michaud, A., Plantureux, S., Pottier, E. & Baumont, R. (2013). Assessing population maturity of three perennial grass species: influence of phenology and tiller demography along latitudinal and altitudinal gradients. Grass and Forage Science DOI: 10.1111/gfs.12067.
Michaud, A., Andueza, D., Picard, F., Plantureux, S. & Baumont, R. (2012a). The seasonal dynamics of biomass production and herbage quality of three grasslands with contrasting functional compositions. Grass and Forage Science 67, 64–76.
Michaud, A., Plantureux, S., Amiaud, B., Carrère, P., Cruz, P., Duru, M., Dury, B., Farruggia, A., Fiorelli, J. L., Kerneis, E. & Baumont, R. (2012b). Environmental factors influencing the botanical and functional composition of permanent grasslands. Journal of Agricultural Science, Cambridge 150, 219–236.
Launay F., Baumont R., Plantureux S., Farrie J-P., Michaud A. et Pottier E., 2011. Prairies Permanentes : des références pour valoriser leur diversité. Ed. Institut de l’Elevage. 128 pages.
Duru, M., Cruz, P. & Theau, J.P. (2010). A simplified method for characterizing agronomic services provided by species-rich grasslands. Crop & Pasture Science, 61, 420-433.